Je pense avoir testé à peu prêt tous les formats de dessin.

J’ai fait un bac avec option lourde en arts plastiques. Le format minimum était le demi-grand aigle (75×106 cm). Et quand je dis que c’était le minimum, c’est pas une blague, plus c’était grand, meilleure était ta note (oui je sais, allez savoir…).

Pendant ma formation de graphiste, là aussi le grand format était préconisé, même les carnets à dessins étaient géants, j’en ai encore un qui fait un format A2 (pas très pratique à mettre dans la poche).

Les seuls moments où le petit format était autorisé, c’était pour les ébauches préliminaires et les recherches. 

Pendant longtemps j’ai cru que c’était seulement l’étape des recherches qui me plaisait, je me disais alors je ne serais pas le genre de personne à faire de vraies belles illustrations “finalisées”.

C’est quand j’ai repris le dessin, bien longtemps après mes études, sans aucunes contraintes et obligations extérieures, que je me suis rendue compte qu’en fait, les recherches c’était pas du tout l’étape que je préférais (je crois même que c’est ce que j’aime le moins). En fait, ce que j’ai toujours aimé, c’est dessiner en petit format.

Avec la pratique, j’ai même découvert qu’il y avait plein d’autres raisons qui m’encourageaient à travailler sur ce format, en voilà la liste.

1. Assumer

Quand tu commences à dessiner, tu le fais souvent en (tout) petit format, comme si tu voulais réduire au plus petit tes erreurs.

Donc oui, j’assume, au début c’est la raison pour laquelle je dessinais en petit format.

Avec le temps, et ma progression, j’ai testé tous les formats, pour revenir au petit, car c’est tout simplement ce que je préfère, sans aucunes autres raisons.

2. Plus de détails inutiles 

Pas le choix, quand tu dessines en petit, tu ne peux pas ajouter trop de détails car sinon tu obtiendras une grosse tâche sur une feuille blanche.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Studio Vlog // Aquarelle, challenge et speed painting

Voilà enfin l’occasion de créer une forme en quelques traits simples. C’est surtout l’occasion de supprimer tous les détails qui n’apportent rien.

3. Prendre du recul 

Quand on dessine, on a tendance à oublier de prendre du recul.

Quand je dessine en petit format, c’est bien plus simple car en dessinant je peux voir la totalité de mon dessin en continu.

4. Plus économique

Et oui, on en parle pas, mais le grand format, c’est gourmand en encre, peinture, crayon…

Alors que le petit format demande moins de matière pour être rempli.

5. Dessiner partout

Je sais pas toi, mais personnellement, j’aime avoir mon carnet à dessin avec moi quand je voyage et que je me balade.

C’est donc bien plus simple d’avoir un petit carnet dans la poche, qu’un grand qui nécessite de prendre un sac, de trouver de la place pour le poser…

6. Dessiner au criterium

Comme pour la raison précédente, vu que j’aime dessiner un peu partout, il est plus simple de le faire au criterium, ainsi, pas besoin de tailler son crayon, et la mine n’est pas abimée dans la poche.

De plus, c’est bien plus simple de faire des traits petits et précis avec une mine très fine.

7. Stocker

C’est bien joli de dessiner, mais quand tu fais ça régulièrement, un problème se pose très vite : où stocker toutes tes réalisations.

Durant mes études de graphisme, le format imposé était le raisin (50×65 cm) et j’ai bien-sûr é voulu quasiment tout garder. Autant te dire que c’est l’enfer pour trouver une place pour stocker trois ans de création…

Le fait de dessiner sur des carnets petit format simplifie grandement le rangement, et en plus c’est sympa de voir ses carnets sur une étagère chez soi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment s'améliorer en dessin : le Inktober

8. Gain de temps

C’est bien plus rapide de finir un dessin quand il est petit. 

Etant donné que comme beaucoup je travaille, que le soir je n’ai pas le temps, c’est durant ma pose déjeuner que je dessine.

La plupart du temps j’y passe seulement vingt minutes par jours, du coup le petit format me permet de “finir” un dessin chaque midi.

9. Collectionneur compulsif

Et puis, faut se l’avouer, j’ai un petit côté adoration pour les carnets. Je crois en avoir toujours collectionnés, même en sachant que je n’allais pas les remplir.

Maintenant que je les remplis de dessins, j’adore trouver le carnet parfait (je crois d’ailleurs que j’ai enfin trouver le bon). 

Quand j’en ai un en cours, j’adore retourner en arrière pour voir mes anciens dessins et voir ma progression.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles j’ai fais le choit de dessiner sur des petits carnets, et je ne penses pas m’arrêter de si tôt.

Et toi, as tu aussi un format que tu préfères ? 

Hésites pas à le partager dans les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *